L'Assurance Vie : Le produit à tiroir préféré des français

Tout d'abord, commençons par une petite explication de ce qu'est ce produit miracle, relativement épargné par l'appétit fiscal de nos dirigeants : une Assurance Vie est un produit permettant d'épargner à son rythme en profitant de plusieurs atouts détaillées dans quelques paragraphes.

Et pour tordre le cou à une fausse idée, ce produit porte très mal son nom car il ne s'agit pas d'une assurance sur votre vie (le produit qui vous assure a proprement parlé sur votre vie existe et s'appelle Assurance Décès). Pour autant et évidemment, en cas de décès, votre capital investi et ses intérêts seront rétrocédés à vos ayant droits (suivant les clauses que vous aurez indiquées à l'ouverture) mais ce produit n'a pas pour fonction première de vous assurer contre un aléa grave. Il est surtout utilisé pour épargner de son vivant et se construire un capital bien à l'abri de la voracité de l'état et de certains soubresauts de l'économie en prévision de ses besoins futurs (ou de ceux de sa progéniture).

 

Est-ce qu'une Assurance Vie est compliquée à ouvrir ?

Vous aurez un dossier à remplir avec quelques justificatifs (permet de lutter contre plusieurs types de fraudes ou délits) et vous devrez indiquer quelques éléments essentiels :

  • Investissement initial : Aujourd'hui, la plupart des Assurances Vie grand public sont accessibles à partir de 300 € d'investissement
    • Vous devrez choisir sur quels fonds répartir votre investissement
  • Choix d'un versement régulier
    • Vous devrez choisir sur quels fonds répartir votre investissement
  • Choix de mécanisme de protection en cas de variation des marchés
  • Choix de vos bénéficiaires : En effet, dans une certaine mesure, une Assurance Vie est un outil qui peut-être utilisé afin de modifier les règles classiques sur l'héritage en cas de décès 

 

En quoi l'Assurance Vie est-elle un produit miracle ?

Pour plusieurs raisons mais, je mettrais l'accent sur les 4 atouts suivants :

  • Un accès à des marchés inatteignables pour la plupart des particuliers. Vous pouvez investir dans les entreprises opérant dans les mines d'or de tous nos continents, ou bien dans des obligations japonaises à haut rendement, ou encore sur le marché immobilier allemand ! Bref, la plupart des courtiers vous offrent des perspectives d'investissement mondiales permettant d'exprimer votre sensibilité et vos appétences
  • Les retraits partiels se font chez la plupart des courtiers en moins d'une semaine ouvrée ! Il est bien loin le temps où vous deviez attendre votre argent environ 1 mois. Cette avancée est dû à plusieurs facteurs :
    • L'avènement des traitements informatisés pour les flux financiers raccourcissant les délais et les manipulations manuscrites
    • Les cotations des fonds est devenue quotidienne pour la plupart (à quelques exceptions près comme les SCPI par ex). Auparavant, les cotations étaient mensuelles, voir trimestrielles
  • La transmission : Beaucoup d'exonérations existent (et évoluent au gré des politiques fiscales françaises). Par ailleurs, vous pouvez être en mesure d'attribuer cette Assurance Vie à un tiers qui n'est pas forcément dans la ligne de vos héritiers standards (une voisine par exemple)
  • La fiscalité : Contrairement à un PEA, tout retrait d'argent n'entraîne pas forcément la clôture de l'Assurance Vie ou l'empêchement d'ajout de fond. Et c'est une grande force, car vous pouvez effectuer vos rachats partiels au gré de vos besoins, et ce, quelque soit l'ancienneté de votre Assurance Vie

 

Quelle est la contrepartie ?

Etant, quasi, obligé de passer par des supports pour investir dans votre Assurance Vie, vous pouvez subir des frais (entrée et sortie sont assez rares, et gestion annuelle). Ces commissions peuvent faire parfois l'objet de sur-rémunérations en cas de superformance sur une durée précise (lire la notice explicative du fonds lors de la souscription, tout y est mentionné).

Vous perdez la main sur le risque que vous prenez. En effet, les fonds dans lesquels vous investissez sont parfois investis eux-mêmes dans d'autres fonds, qui eux-mêmes sont investis dans d'autres fonds et... on arrive à une cascade de fonds (et parfois, une cascade de frais :-)) ! Quel est le risque ? Si au bout de la chaîne, un fond est investi dans une poche spéculative, un risque est possible sur votre portefeuille. Et le point fondamental, c'est que vous n'en avez jamais connaissance (tant que le risque n'est pas avéré)

 

Quelques précautions 

Il s'agit d'un produit non transférable ; i.e., vous ne pourrez pas transférer vos avoirs d'un courtier vers un autre ! En revanche, vous pourrez effectuer un rachat total du capital de votre Assurance Vie et ouvrir une nouvelle Assurance Vie chez un autre courtier avec le montant racheté. Malheureusement, dans ce cas, vous perdrez le bénéfice fiscal et devrez patienter de nouveaux avant de l'obtenir.

C'est pour cette raison que je vous conseille d'ouvrir simultanément 2, voir 3 Assurances Vie afin de prendre date. Il n'est pas nécessaire, voir même déconseillé, de répartir équitablement les fonds, vous pouvez privilégier une des Assurances Vie si :

  • Un des acteurs vous propose une prime à l'ouverture sous condition d'investissement minimal,
  • Un ou plusieurs fonds que vous convoitez n'est présent que dans une des Assurance Vie.

 

Je vous déconseille l'ouverture d'une assurance vie chez une banque d'un réseau traditionnel. En effet, vous êtes la plupart du temps confronté aux problèmes suivant :

  • Frais de gestion des unités de compte dans la moyenne haute du secteur
  • Peu de fonds et d'univers de placements disponibles
  • Frais d'entrée appliqués (même si la plupart du temps en fonction du montant investi, ces frais sont négociables)
  • Performance du fonds en € en deçà de la moyenne du secteur

D'ici quelques temps, vous trouverez un lien recensant les meilleurs courtiers en assurance vie avec leurs offres associées. En attendant, jetez un coup d'oeil à ce comparatif qui recense une bonne part des meilleurs performeurs sur l'assurance vie.

 

Lexique :

  • Arbitrage : Action de vendre un ou plusieurs fonds et de ré-investir ces fonds dans un ou plusieurs autres fonds
  • Cotation : Le support (ou fond) est la somme de plusieurs investissements. Sa cotation relève donc d'un calcul nécessitant la ré-évaluation de chacune des composantes de ce fond. Le calcul semble automatique, sauf qu'il ne l'est pas, lorsque les fonds sont investis dans des entreprises non côtées, de l'immobilier ou dans des actifs non liquides. Dans le cas d'une forte propension d'actifs non liquides, il n'est pas rare de voir des cotations mensuelles, voir trimestrielles.
  • Fiscalité : Les gains sont imposés, au choix à l'Impôt sur le Revenu ou bien à un prélèvement libératoire dont le % est calculé en fonction de la prise de date du contrat. Pour les contrats ayant moins de 4 ans, le taux est de 35% ; pour ceux ayant entre 5 et 8 ans, le taux est de 15% ; pour les autres contrats, le taux est de 7,5% après un abattement de 4.600 € sur les gains annuels pour une personne seule (9.200 € pour un couple). Quelque soit l'ancienneté de votre Assurance Vie, la CSG et dû (elle est précomptée dans le cas d'investissement sur un fond en €)
  • Fonds en € : Support d'investissement composé essentiellement d'obligation émise par des états européens. Les taux d'emprunt étant bas, ce support rapporte de moins en moins.
  • Frais d'entrée : Frais déduit de votre investissement par le gestionnaire de l'Assurance Vie. Ces frais étaient très en vogue avant la démocratisation de ce produit. Aujourd'hui, lorsque vous investissez via un courtier en ligne, il est beaucoup plus rare d'en avoir
  • Frais de sortie : Frais déduit de votre rachat (partie ou total) par le gestionnaire de l'Assurance Vie. De la même façon que les frais d'entrée, ceux-ci ont quasimment disparu du marché (hormis pour certains gestionnaires ou certains produits)
  • Frais de gestion : Frais décomptés de votre capital annuellement par le gestionnaire de l'Assurance Vie. Soyez très vigilant sur ces frais dans la mesure où ils sont décomptés CHAQUE année ! En effet, la plupart des particuliers font le focus sur les frais d'entrée ; hors sur une période longue, ce sont ces frais qui grèvent la performance de votre investissement
  • Prendre date : date à partir de laquelle le décompte des années d'ouverture du produit est effectuée. Plus tôt, la date est prise, plus tôt, vous serez bénéficiaire des avantages fiscaux
  • Rachat partiel : Retrait d'une partie du capital de l'Assurance Vie
  • Rachat total : Retrait total du capital de l'Assurance Vie (ce qui entraîne mécaniquement la clôture de celle-ci)
  • Support : Véhicule d'investissement à thématique. Chaque support a ses propres règles de calcul de frais, de variations
  • Ticket d'entée : Montant minimal nécessaire pour l'ouverture d'un produit
  • Versement ponctuel : Dépôt d'argent exceptionnel sur l'Assurance Vie
  • Versement régulier : Dépôt d'argent dont le montant est fixé et la fréquence planifiée. Ces versements réguliers ne sont pas engageants et vous pouvez les stopper quand bon vous semble
0
0
0
s2smodern